Les crèmeries qui font fondre ton coeur

Les crèmeries qui font fondre ton coeur

En cette journée qui est assurément la plus belle de l’année, j’ai voulu te partager les crémeries qui font fondre mon coeur et me comblent de bonheur ! Tu ne compteras pas tes calories dans cet article!

Crèmerie Boisbriand

Je suis tombée en amour avec la crèmerie Boisbriand à cause de leurs gâteaux à la crème glacée qui fait la joie des grands et des petits! C’est aussi une entreprise familiale depuis 1991. J’ai découvert la crèmerie sur Instagram parce qu’ils offraient un service de livraison durant la pandémie. Maintenant, j’y fais un tour juste avant d’aller au cinéparc à St-Eustache!

https://www.instagram.com/p/Byxu4m0HZnz/?utm_source=ig_web_copy_link
Rendez-vous au 1110 Boulevard de la Grande-Allée, Boisbriand, QC J7G 2T4

Radikal Dezzertz

Les couleurs et les saveurs sont au rendez-vous chez Radikal . Plus de nostalgie de voyages en Italie après avoir goûté aux saveurs artisanales que sert cette crèmerie ! Tu veux une anecdote ? J’y suis allée à tout les jours pendant une semaine et je ne sais toujours pas quoi prendre tellement que tout est bon!

https://www.instagram.com/p/B4NZ13SDda3/?utm_source=ig_web_copy_link
Rendez-vous au 8460 Boulevard Lacordaire, Saint-Léonard

Crémerie Pineault

Amateur de crème molle? La crèmerie Pineault offre un nombre incommensurable de saveurs et il est même possible d’en mélanger jusqu’à 3 si tu es indécis. Il est rare de trouver d’autres parfums que les traditionnelles vanille-chocolat. Tu ne seras pas déçu du goût des vrais fruits et de tes bonbons préférés! Mon truc pour se décider: fait une liste de tes trois parfums préférés (avant d’entrer) et s’ils sont offert, choisis-les sans regarder les autres options . Ça sera pour la prochaine fois !

https://www.instagram.com/p/CRReHT7n0xo/?utm_medium=copy_link
Rendez-vous au 3307 boul. saint martin est Laval, Quebec

Les Tropiques

Besoin d’une pause café-crème glacé ? Vas essayer l’affogato chez les Tropiques! Elle a ouvert très récemment sur le Plateau-Mont-Royal, juste au coin du parc Lafontaine ! Ce qui me comble de bonheur : leurs sorbets ! Ils sont fabriqués, ici, à Montréal et font aussi le bonheur de nos amis vegans. Ma préféré est l’exotique sorbet aux gingembres !

https://www.instagram.com/p/CPgXNGBBHE6/?utm_source=ig_web_copy_link
Rendez-vous au 1351 Rachel Est, Montréal

Le Virevent

On m’a convaincu de me déplacer dans le coeur de Ahuntsic, pour me délecter des parfums de cette crèmerie familiale. On peut y retrouver des saveurs inusitées au goût crémeux et rafraîchissant! La rumeur raconte que pour concocter le gelato « rhum et raisins » Diem, la propriétaire, fait mariner les raisins sec durant une semaine, voir plus! Je te garantis que cette saveur est à essayer si tu as la chance d’y goûter!

https://www.instagram.com/p/CBoRbCJHsLf/?utm_medium=copy_link
Rendez-vous au 1517 rue Fleury Est Montreal, Quebec

En conclusion, quelque soit l’endroit où tu te situes, ces crémeries artisanales, familiales et colorées en valent le détour !

Partage-nous en commentaire la crémerie du Québec qui enjolivent tes chaudes journées d’été !

 

Shop Local?

Shop Local?

On est portés (et en écrivant ça j’hésite à dire “conditionnés”) à faire confiance aux grosses entreprises plus facilement. On dirait que pour ben du monde c’est même devenu un réflexe. Un réflexe ? Une conception ? Une vieille habitude ? Je reviens au conditionnement (j’aurais probablement dû avoir utilisé ce mot là)… Où j’en était…
Ha oui… la conception !

C’est un peu une fausse conception de se dire qu’une entreprise saura plus ce qu’elle fait, ou qu’elle aura de la meilleure qualité par sa grosseur ou encore par son nombre d’employés. Une entreprise peut très bien fonctionner et avoir des produits de bonne qualité et ne compter que deux ou trois têtes créatives ( lapreuve: DécouverteLokal😉 )

Blague appart, le meilleur exemple que j’peux vous donner est avec ma profession.
Je suis graphiste: j’ai travaillée pour de petites entreprises mais aussi été au sein de plus grandes où là, je sentais que le but était toujours de couper les coûts pour avoir plus et tirer le plus d’argent possible aux consommateurs. J’vais être honnête avec vous et utiliser les vrais mots: ça m’a un peu (beaucoup) dégouté. Ailleurs, on m’aura fait sentir que ce n’était pas ‘’juste une job’’. C’était des passions qui sont devenu des projets full time, et même si ces projets là génèrent aujourd’hui un revenu aux créateurs et aux équipes j’ai de mon dire que le mode ‘’corrupteur de l’argent’’ fait moins de ravage.


Là je vous vois venir… « De quoi elle nous parle avec sa corruption et son ravage ? » Je parle de l’expérience voyons !


L’expérience que tu n’as pas en commandant sur le site web d’Ikea. I know, I know, ils ont de superbes bébelles, j’en ai moi-même pas mal, mais on va s’entendre pour dire que c’est un service assez impersonnel merci. Quand tu achètes de la petite entreprise que ton ami.e t’a parlé, la game est différente. Cette entreprise là ben, t’en avais jamais entendu parlé, non par manque de qualité mais juste parce qu’elle est née dans un minuscule local et y opère depuis ses débuts. Ils font la livraison eux-mêmes, dépenserons pas dix million en publicité et vont créer avec passion. Leur entreprise s’est formée comme ça. Par passion. La passion de dessiner, de sabler une ou deux planches, de mélanger du glitter avec leur peinture, de coudre des cap de bière sur des coat en jeans, de s’promener dans les bois pour cueillir des plantes à la main et faire des huiles…

Grâce à ces passions là, l’expérience d’achat est particulière, chaleureuse, personnalisée pis des fois ben, ton achat fait la journée de l’artisan !
J’me permettrai pas de parler pour tous mais pour moi c’est comme ça. Ha oui… parce que saviez-vous que j’ai été collaboratrice pour la boite Tio’tia:ke ? Je suis l’artiste derrière Lonely alie (celle qui a créé l’illustration et le carton à thème de Montréal). Je fais des illustrations sensuelles, gender fluid et minimalistes de gens ensemble ou seuls, vivant de belles et moins belles émotions (des choses real). Chaque fois que vous m’écriviez avec de beaux commentaires, que je voyais un tag sur Instagram et qu’en plus, c’était suivi d’une commande… ça faisait vraiment ma journée !

C’est pour ça que j’ai accepté de faire partie de l’équipe de Découverte Lokal. Pour vous faire vivre ce que j’ai vécu, pour vous faire découvrir de petits artisans et artistes d’ici qui sont vraiment passionnés !
C’est pour ça que ma vision sur le mouvement “shop local” n’est pas juste à propos de l’économie locale mais va jusqu’à une découverte de passions et à la destruction massive de la fausse conception mentionné plus haut !


C’est pour ça que je serai ce que j’aime appeler “la artist hunter” pour les boites à venir! J’espère que ma vision et mes choix, ajoutés à ceux de Clau et Jess vous plairont !

À bientôt!

Nath

lonely.alie, graphiste D.A et “artist hunter” chez Découverte Lokal

Les chasseurs d’épices

Les chasseurs d’épices


C’est comme cela qu’on les appelle.  Éthné et Philippe de Vienne, ce couple passionné par les saveurs du monde, nous ont accordé un moment que nous sommes fières de vous témoigner.

Selon leur précepte, l’idée préconçue que la bonne cuisine et que les agréments qui l’accompagnent sont réservés aux hautes sphères de la société est désuet. En effet, une bonne expérience culinaire se doit d’être partagée en famille, entre amis ou bien gardée juste pour soi et doit surtout être à la portée de tous.

Recette d’ananas au porc, Épices de cru

Ayant fait leurs débuts en tant que traiteurs et épiciers du monde, considérés comme leur produit niche, ils ont développé le goût des Québécois depuis plus de 35 ans et brisé bien des barrières pour rendre accessible l’évidence : les épices représentent le multiculturalisme du Québec. C’est le meilleur de chacun rassemblé dans une assiette.

Des embûches, ils en ont vécu de part et d’autre: passer au-delà des préjugés en tant que couple mixte et bâtir ensemble leur entreprise qui n’est point commune sans compter le travail de sensibilisation à des convictions qui n’étaient pas encore  populaires. Viendront ensuite les drôles et tumultueux épisodes de leur récit de voyage. Quand soudain, le diagnostic de Philippe, la sclérose en plaques progressive primaire, changea leur mode de vie.

Éthné et Philipe de Vienne au travail, source: Instagram

Comme Éthné nous a dit : chaque épreuve est une occasion de se dépasser tant que tu crois en tes convictions et que tu gardes une approche globale de la situation. Ainsi, la maladie accablante de Philippe les a menés à changer leur alimentation occidentale pour une approche paléolithique (ce qui, selon le couple, a détourné Philippe de son avenir en fauteuil roulant). De plus, cette pandémie nous aura démontré l’importance des relations sociales, de connecter avec notre prochain, de partager des moments inoubliables et mettre en commun notre savoir-faire. C’est ce que veut transmettre ce couple à travers chaque souvenir que les épices évoquent dans nos papilles.

Pour plusieurs, voyager est un simple loisir, mais pour nos chasseurs d’épices, explorer le monde est un moyen de se dédier à faire avancer l’écosystème. En privilégiant le contact direct avec les producteurs locaux, ils encouragent l’économie locale des régions, créent des liens solides d’amitié et nous permettent de voyager à table à prix abordable. C’est une façon de satisfaire leur critère de grande qualité d’épices et d’être dans l’harmonie avec l’environnement. Des histoires mémorables se racontent ensuite : en partant du Québec jusqu’en Inde, en passant par le Mexique puis quelques détours sur le continent africain, toutes les saveurs sont invitées. C’est même de là qu’est sortie leur ligne « escale », en souvenir de ces moments sur la route, dans les haltes, les aéroports et tous ces premiers arrêts avant d’arriver à destination.

Principalement, il est important d’avoir des épices entières, car rien ne surpasse le goût relevé des épices moulues soi-même à l’utilisation. En plus, les poudres de supermarché n’ont pas du tout la même qualité. Notre pouvoir olfactif ne ment pas. Allez faire l’essai dans votre garde-manger, vous verrez! Et que dire de l’attention mise sur chaque petit pot en métal « Épices de cru »; tout est préparé à la main par une équipe de feu, soignée et méticuleuse. Il m’est arrivé d’apercevoir Éthné encore à la tâche derrière ce mur de verre reflétant la lumière à l’entrée de leur siège social. La passion et la dévotion sont toujours présentes même après 16 années d’existence. Ainsi, depuis la création de leur commerce au marché Jean-Talon, ils ont rapporté de leur périple plus de 300 épices et 125 mélanges au Québec.

La cuisine d’Éthné et Philippe

Nous ferons tirer prochainement leur livre de recettes intitulé « La cuisine d’Éthné et Philippe » qui inclut une panoplie d’épices nécessaires à l’élaboration de plats délicieux et simples à cuisiner. Rendez-vous sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram pour y participer! En attendant, faites un tour sur leur blogue pour des idées recettes et explorer le monde une cuillère à la fois.

Nous en profitons pour vous souhaiter que la nouvelle année soit remplie de belles découvertes!