Le temps des sucres à la maison 

Le temps des sucres à la maison 

L’arrivée du printemps au Québec rime avec le temps des sucres.  À cette période on récolte l’eau d’érable pour la faire bouillir et en faire ce délicieux sirop d’érable que nous aimons tous. 

La cabane à sucre est une tradition qui plaît aux petits et aux grands. 

L’année dernière, nous avons essayé le concept de l’initiative Ma cabane à la maison et profiter du temps des sucres ensemble à Ma Yourte au Cœur des Collines (Coucou Guy). Agréablement surprises de l’expérience, nous avons décidé de le partager avec notre équipe grandissante et de vous en parler.

 

Ma cabane à la maison, un vent de solidarité 

 

L’initiative a débuté en février 2021 et cette année-là plus de 110 000 boîtes-repas ont été vendues, ce qui a généré des retombées économiques de 11,5 millions de dollars dans les régions du Québec. Ma cabane à la maison offre des boîtes-gourmandes composées de plats traditionnels de cabane à sucre à partir de 30 $ par personne. Le Québec en entier crée un mouvement de solidarité afin de soutenir nos érablières. Durant les moments difficiles de la pandémie, les Québécois à travers la province répondent en grand nombre à l’initiative. 

 

 

«La pandémie a créé beaucoup d’incertitudes pour les cabanes à sucre. Avec Ma cabane à la maison, on sait que quoi qu’il arrive, on peut faire des boîtes-repas. Ça nous donne plus de prévisibilité. Et même si nos salles peuvent désormais rouvrir au public, ça demeure une option intéressante pour allonger la période des sucres.» Stéphanie Laurin, présidente de l’Association des salles de réception et érablières du Québec et co-instigatrice du projet.

 

 

Certaines érablières ont même adapté leurs espaces en agrandissant leur cuisine ou leur espace d’entreposage pour faire des boîtes-repas à l’année.

 

«Notre cabane à sucre est passée au feu et lorsque la pandémie est arrivée, les banques ne financent plus les commerces de restauration. Nous n’avons pas pu ouvrir nos portes. L’initiative Ma cabane à la maison est arrivée à point et nous a permis de rester vivant durant la pandémie et surtout d’avoir un immense soutien de la part de la clientèle.» France Jeannotte de l’Érablière Maurice Jeannotte. 

 

Se sucrer le bec en famille!

 

Depuis, Ma cabane à la maison offre une expérience simple, réconfortante et surtout à vivre dans le confort de chez soi. Les boîtes-gourmandes nous permettent de nous réunir autant à distance qu’en présentiel et de façon plus informelle. Un moyen de rendre ton temps des sucres convivial avec ses plats préparés avec le même savoir-faire d’antan. C’est l’occasion pour toi de découvrir et d’encourager l’une des 50 érablières participantes à travers le Québec. 

 

«Nous avons modernisé la façon de consommer les repas de cabane à sucre. Les clients ont maintenant le choix; ils peuvent manger à la cabane à sucre et aussi, commander à la maison de temps à autre. L’un n’empêche pas l’autre. 

» Sylvain Arsenault, président de l’agence de communication marketing Prospek et co-instigateur du projet

Si tu veux profiter de cette expérience découverte, tu n’as qu’à sélectionner la cabane de ton choix, réserver le menu qui te convient le mieux (plusieurs options disponibles: traditionnel, gourmet, végé et sans gluten) , choisir ensuite l’option de la livraison, la cueillette en épicerie Métro ou récupérer la boîte directement à l’érablière.

 

 

 

Ce qui se passe à ma cabane reste à la maison avec Découverte Lokal! 

D’ailleurs, on a un joli code promotionnel pour toi : (decouverte10).

Puis une fois que ton menu sera prêt à être dégusté, n’oublie pas de partager avec la mention #ParIciLesSucres.

de l’équipe Lokal

site web : Découverte Lokal | Instagram | Facebook| YouTube

Initiation à la méditation

Initiation à la méditation

Dans le monde dans lequel on vit, tout va trop vite. La vie défile à toute allure et on axe sur la performance et les résultats. Un peu comme une course qui ne s’arrête jamais surtout durant la Période des Fêtes et en début d’année où les résolutions sont nombreuses.

On a l’impression de manquer de temps et on court d’un bord et de l’autre sans vraiment observer ce qui nous entoure. On est inconscient. Inconscient de nous-même et de la vie qui circule en nous et autour de nous, de la beauté de la vie et des petites choses simples.

Notre mental aime être dans le futur ou dans le passé. Se promener entre les vieux événements et se projeter dans l’avenir. Par contre, le seul temps qu’on a réellement est le moment présent.

C’est dans cet espace que nous créons notre réalité. Chaque pensée, chaque parole, chaque action, chaque ressentis créent notre chemin.

La méditation nous garde dans le moment présent. Chaque inspiration et expiration nous explorons notre monde intérieur silencieux.

Je vous invite donc à prendre un moment dans cette période d’effervescence pour vous tirer une bûche et calmer votre mental.

La méditation c’est quoi ?

On pense souvent que la méditation c’est de ne penser à rien, mais ce n’est pas exactement ça..

Prendre le temps d’observer et d’explorer ce qui se passe en nous: nos pensées, nos sentiments, nos intentions. C’est en étant conscient que nous pouvons modifier notre état pour nous réaligner si nous ne sommes pas sur la bonne route.

Pratiquer quelques minutes de méditation pour commencer chaque jour est le plus beau cadeau que tu peux te faire.

Il existe plusieurs façons de méditer. C’est important de trouver celle qui te convient le mieux. Si c’est la première fois que tu médites, voici quelques trucs pour t’aider :

La posture

Assis-toi confortablement, sur le sol, un coussin, une bûche 😉 ou sur une chaise.

Détends tes épaules, tes bras et laisse tes mains se déposer sur tes cuisses.

Paume vers le haut pour laisser entrer l’énergie en toi.

Paume vers le bas pour s’ancrer plus profondément dans ton corps.

C’est selon ton choix, ton intention du moment.

Si tu es assise sur une chaise, laisse tes pieds à plat au sol et ta colonne vertébrale droite.

Si tu es assise en indien les jambes croisées, assure-toi d’avoir les genoux plus bas que les cuisses en t’asseyant sur un petit coussin pour ne pas avoir les jambes engourdis.

La respiration

N’essaie pas d’arrêter tes pensées. À la place, soit consciente de ta respiration et apprécie les sensations que ça t’apporte. Quand tu as trop de pensées, observe les et soit simplement consciente que tu penses plus à ce moment-là et retourne à ta respiration.

Une technique de respiration que j’ADORE est la respiration carré. Pour la pratiquer, tu dois inspirer en 4 secondes, bloquer et retenir le souffle durant 4 secondes, expirer en 4 secondes et bloquer à nouveau les poumons vides. Fais ceci pour quelques cycles et tu remarqueras que tes pensées s’envoleront.

Les yeux

Tu peux décider de les laisser ouverts ou fermés. À toi de décider.

Pour ressentir davantage ton corps, ferme les.

Pour être plus ancré dans ton espace, garde les ouverts.

Le temps

La méditation n’a rien avoir avec la longueur de ta méditation mais plutôt avec la fréquence.  Tu ne deviens pas plus fort(e) en levant un poids très lourd une seule fois mais plutôt en t’entraînant régulièrement. 5 à 10 minutes par jour suffisent pour commencer.

Je t’invite à venir me partager ta pratique actuelle et ton évolution avec la méditation dans mon groupe privé de Co-Rêveuse sur Facebook.

Le soleil : une saine dépendance

Le soleil : une saine dépendance

C’est vrai qu’il n’y a rien de mieux que de passer du temps à l’extérieur et de se laisser envelopper par les rayons du soleil. Il y a quelque chose de puissant, magique et mystérieux dans l’effet que le soleil a sur nous. Oui, ses rayons UV peuvent être nocifs pour la peau, mais ce n’est jamais assez pour nous en éloigner. Comme a dit François Pérusse dans sa chanson Le Soleil : On est même prêt à payer 2000 $ pour aller le voir ailleurs. C’est unanime, se retrouver sous le soleil fait du bien, puis voici pourquoi on ne peut lui résister.

D’abord, et avant tout, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que les journées ensoleillées sont invitantes, peu importe la saison. Toutefois, il y a quelque chose de spécial avec les journées ensoleillées d’été. C’est comme si les rayons de soleil nous touchaient. Leur chaleur se rend jusqu’à notre cœur et s’empare de la surface de notre peau. S’en est exaltant. Il n’y a rien de plus agréable. Puis, je pense que c’est cette chaleur qui nous appelle à participer à des activités extérieures. Que ce soit pour faire une randonnée en forêt, prendre un verre sur une terrasse, pique-niquer dans un parc, se promener en ville ou jouer une partie de Spike Ball, tous les prétextes sont bons pour se retrouver dehors. C’est une température propice aux rassemblements, ce qui nous donne de bonnes raisons pour se retrouver avec ceux qu’on aime. Il n’y a pas de meilleur moyen pour se détendre et s’amuser.

De plus, il est impossible d’ignorer l’effet que le soleil a sur notre mental. Si tu ressens un regain d’énergie, de joie et de motivation au printemps. Tu n’es pas seul. C’est une réaction humaine tout à fait normale. L’augmentation des heures d’ensoleillement a un effet sur le taux de sérotonine que produit ton cerveau. Mais d’abord, qu’est-ce que la sérotonine tu te demandes ? Pour faire court, c’est une substance qui transmet de l’information entre les neurones : un neurotransmetteur. Un neurotransmetteur qui joue un rôle très important dans la régulation de l’humeur. Bref, le soleil est un stimulant naturel qui fait augmenter le taux de sérotonine. Lorsqu’il fait beau, c’est cette augmentation de sérotonine qui te fait te sentir bien et prêt à affronter le monde. L’effet de la lumière du soleil est tellement fort qu’on dit qu’une bonne dose de rayons de soleil pourrait avoir les mêmes effets sur le cerveau que les antidépresseurs. 

Toutefois, le soleil n’est pas seulement bon pour le moral, il est bon pour le corps également. Le soleil est même essentiel à notre santé. On ne pourrait s’en passer, c’est prouvé.

Le soleil est notre principale source de vitamine D, d’où son surnom : la vitamine Soleil.

En fait, le corps produit de la vitamine D lorsqu’il est exposé aux rayons du soleil. La vitamine D est aussi nécessaire à l’absorption du calcium et c’est le calcium qui est responsable du maintien de la santé osseuse. Puis, en été, en moyenne un bain de soleil d’environ 15 minutes (sans crème solaire) en après-midi serait suffisant pour atteindre la dose quotidienne nécessaire de vitamine soleil. Cette vitamine joue un rôle important  dans le bon fonctionnement des muscles, des nerfs et du système immunitaire. La saison estivale étant très courte au Québec, c’est le seul moment durant lequel on peut en profiter. Sachant tout ça, je peux maintenant confirmer que la dépendance au soleil est saine.


Finalement, malgré la mauvaise réputation de ses rayons UV, le soleil rayonne de bienfaits. Le soleil, c’est bon pour la santé. Il faut seulement savoir consommer l’astre du jour avec modération et prudence. Au Québec, ça ne dure que trois mois, c’est gratuit alors vaut mieux en profiter. Au final, sort dehors et profite de sa chaleur. Seulement, protège ta peau, mets ton chapeau, puis bois de l’eau et tout ira merveilleusement bien. De toute façon, je sais que tu ne peux lui résister.

VIDÉO/CHANSON de François Pérusse, Le Soleil

par Simplement Shanna

blogueuse