On est portés (et en écrivant ça j’hésite à dire “conditionnés”) à faire confiance aux grosses entreprises plus facilement. On dirait que pour ben du monde c’est même devenu un réflexe. Un réflexe ? Une conception ? Une vieille habitude ? Je reviens au conditionnement (j’aurais probablement dû avoir utilisé ce mot là)… Où j’en était…
Ha oui… la conception !

C’est un peu une fausse conception de se dire qu’une entreprise saura plus ce qu’elle fait, ou qu’elle aura de la meilleure qualité par sa grosseur ou encore par son nombre d’employés. Une entreprise peut très bien fonctionner et avoir des produits de bonne qualité et ne compter que deux ou trois têtes créatives ( lapreuve: DécouverteLokal😉 )

Blague appart, le meilleur exemple que j’peux vous donner est avec ma profession.
Je suis graphiste: j’ai travaillée pour de petites entreprises mais aussi été au sein de plus grandes où là, je sentais que le but était toujours de couper les coûts pour avoir plus et tirer le plus d’argent possible aux consommateurs. J’vais être honnête avec vous et utiliser les vrais mots: ça m’a un peu (beaucoup) dégouté. Ailleurs, on m’aura fait sentir que ce n’était pas ‘’juste une job’’. C’était des passions qui sont devenu des projets full time, et même si ces projets là génèrent aujourd’hui un revenu aux créateurs et aux équipes j’ai de mon dire que le mode ‘’corrupteur de l’argent’’ fait moins de ravage.


Là je vous vois venir… « De quoi elle nous parle avec sa corruption et son ravage ? » Je parle de l’expérience voyons !


L’expérience que tu n’as pas en commandant sur le site web d’Ikea. I know, I know, ils ont de superbes bébelles, j’en ai moi-même pas mal, mais on va s’entendre pour dire que c’est un service assez impersonnel merci. Quand tu achètes de la petite entreprise que ton ami.e t’a parlé, la game est différente. Cette entreprise là ben, t’en avais jamais entendu parlé, non par manque de qualité mais juste parce qu’elle est née dans un minuscule local et y opère depuis ses débuts. Ils font la livraison eux-mêmes, dépenserons pas dix million en publicité et vont créer avec passion. Leur entreprise s’est formée comme ça. Par passion. La passion de dessiner, de sabler une ou deux planches, de mélanger du glitter avec leur peinture, de coudre des cap de bière sur des coat en jeans, de s’promener dans les bois pour cueillir des plantes à la main et faire des huiles…

Grâce à ces passions là, l’expérience d’achat est particulière, chaleureuse, personnalisée pis des fois ben, ton achat fait la journée de l’artisan !
J’me permettrai pas de parler pour tous mais pour moi c’est comme ça. Ha oui… parce que saviez-vous que j’ai été collaboratrice pour la boite Tio’tia:ke ? Je suis l’artiste derrière Lonely alie (celle qui a créé l’illustration et le carton à thème de Montréal). Je fais des illustrations sensuelles, gender fluid et minimalistes de gens ensemble ou seuls, vivant de belles et moins belles émotions (des choses real). Chaque fois que vous m’écriviez avec de beaux commentaires, que je voyais un tag sur Instagram et qu’en plus, c’était suivi d’une commande… ça faisait vraiment ma journée !

C’est pour ça que j’ai accepté de faire partie de l’équipe de Découverte Lokal. Pour vous faire vivre ce que j’ai vécu, pour vous faire découvrir de petits artisans et artistes d’ici qui sont vraiment passionnés !
C’est pour ça que ma vision sur le mouvement “shop local” n’est pas juste à propos de l’économie locale mais va jusqu’à une découverte de passions et à la destruction massive de la fausse conception mentionné plus haut !


C’est pour ça que je serai ce que j’aime appeler “la artist hunter” pour les boites à venir! J’espère que ma vision et mes choix, ajoutés à ceux de Clau et Jess vous plairont !

À bientôt!

Nath

lonely.alie, graphiste D.A et “artist hunter” chez Découverte Lokal